Platja de Canyelles

CAP DE RAS

Toponyme indiquant un lieu bas et découvert. Le terme ras est utilisé par contraste avec les promontoires environnants qui se distinguent précisément par leur hauteur. Ce lieu marquait, depuis des temps immémoriaux, la limite entre les domaines monastiques de Sant Quirze de Colera et de Sant Pere de Rodes. [Plujà i Canals, Arnald, Estudi del Cap de Creus: la costa. Diccionari toponímic, etimològic i geogràfic.]

Dans les criques et sur les plages de ce secteur, les pêcheurs pratiquaient la pêche au flambeau [Farella: 5], à la palangre, aux soltas (filets fixes), le batre et le reganar. La palangre est un engin dit « à lignes et hameçons », tandis que les soltas font partie du groupe des engins maillants formés par des filets rectangulaires qui sont calés de sorte à capturer les poissons qui s’y emmêlent. Le batre consiste à pêcher avec le filet en endroits avec des roches et en faisant sortir le poisson avec les rames. Reganar signifie pêcher avec fuscine pendant la nuit et avec de la lumière.

 

La palangre

La palangre est un engin composé d’une ligne-mère portant des lignes plus fines – les avançons – garnies d’un hameçon de sorte à constituer un seul engin qui est mouillé et relevé d’une pièce, mais qui permet de diversifier considérablement les captures. Selon ses dimensions, ce filet est appelé palangret (« petite palangre ») ou palangró (« grande palangre »). Cet engin présente différentes variantes selon le lieu où il est calé : palangres de fond, de demi-fond, de terre, suspendues ou de surface.

La palangre était garnie de bernard-l’ermite ou de poulpe cuit, de calamars, de concombres de mer, de moules et de clovisses, ainsi que d’appât vivant (de préférence du lançon).

La palangre de fond est une modalité de pêche exclusive de la zone du golfe du Lion qui est principalement utilisée pour capturer le merlu démersal.

 

Les soltas

La solta est un type de filet maillant qui est calé verticalement dans le fond de la mer en lestant chaque extrémité d’une pierre et qui est mouillé avec un filin et un flotteur. Cet engin sert à intercepter le passage des poissons ou des crustacés et des mollusques. Les embarcations sont de petites dimensions car une seule personne suffit pour le manœuvrer.

Les soltas sont calées aussi bien dans les fonds rocheux et les algues que dans les fonds sablonneux, à la tombée du jour ou à la fin de la nuit, et sont relevées avant le lever du jour.

 

Bibliographie :

BOIX, Lurdes: Pescadors de Catalunya, converses amb gent de la mar, Généralité de Catalogne, Département d’agriculture, élevage et pêche, 2003.

ROIG, Emerencià: La pesca a Catalunya, Noray, 1996.

SALA i LLOBERAS, Joan; DOMÈNECH i MONER, Joan: La pesca, Conseil général de Gérone et Caixa de Girona, 1994.